Accoucher sans péridurale et gérer les douleurs c'est possible ?

Accoucher sans péridurale et gérer les douleurs c'est possible ?

Vous avez peur de la douleur ? Mais pourtant, la péridurale ne vous séduit pas à cause de ses nombreux inconvénients ? Voici quelques alternatives possibles pour un accouchement sans péridurale.

Un accouchement est l’étape la plus redoutée de la grossesse. Mais c’est également celle la plus belle de toute cette aventure. C’est l’heure à laquelle vous allez enfin rencontrer le petit être que vous avez appris à connaître à travers les coups depuis 9 mois. Et plusieurs alternatives peuvent vous être proposées afin de faciliter la démarche. Mais rien ne vaut en tous les cas un accouchement naturel. Encore faut-il bien gérer la douleur.

Pourquoi accoucher sans péridurale ?

Un accouchement, selon les chercheurs, est le summum des douleurs qu’un corps humain peut supporter. ET depuis quelques années, pour les femmes qui sont très douillettes, les médecins peuvent proposer la péridurale qui fait qu’elle a moins mal pendant le travail.

Accoucher naturellement et sans péridurale coûte moins cher. Cette anesthésie que l’on place dans la colonne vertébrale est en effet en sus de vos soins d’accouchement classiques. Elle peut venir gonfler votre facture, et ce, notamment si vous n’avez pas un seuil minimum de résistance à la douleur et que vous avez besoin de renouveler 2 à 3 fois, voire davantage la piqûre au cours du travail.

Sans péridurale, certaines disent que l’expérience est bien meilleure. Vous ressentirez chaque étape par laquelle votre bébé passe pour essayer de sortir de votre ventre. Ce qui renforce le lien entre vous et bébé.

Enfin, certains recherchent tendent à prouver que les péridurales ont des effets assez dévastateurs dans le temps. La piqûre aurait des impacts sur la bonne santé et la robustesse de votre dos. Elle peut vous faire mal d’ici quelques années, et ce, notamment si vous êtes trop fatiguée.

Comment gérer les douleurs des contractions ?

En absence d’une anesthésie, comment gérer alors les contractions et faire en sorte que le travail se passe plus vite. Voici quelques alternatives pour accoucher sans péridurale. Mais pour savoir comment soulager les contractions, encore faut-il suivre les cours de préparations à l’accouchement.

La position est par exemple un bon moyen pour mieux gérer le travail. Dans les cliniques et les hôpitaux, on propose de plus en plus un accouchement sur le côté ou la position à genoux, voire sur le sol pour que bébé sorte plus vite.

Les infirmières peuvent également vous proposer un ballon sur lequel vous pouvez sautiller quand vous ressentez la douleur afin de les apaiser. Mais dans ce cas comme dans tous les autres, vous devez prendre une position qui vous mettra à l’aise et qui vous permettra de ne pas lutter contre les contractions afin que le travail avance plus rapidement.

Il est très important de travailler votre souffle pendant toute la durée des contractions. Ce n’est pas tant pour diminuer la douleur, mais pour donner le maximum d’oxygène à bébé et l’aider à pousser davantage pour accélérer le travail.

Enfin, entre chaque contraction, pensez à bouger votre corps pour détendre rapidement les muscles. Le col de l’utérus en est un. Si vous détendez tout votre corps, il sera plus facile pour ce dernier, qui est aussi l’un des plus robustes et des plus épais, à s’ouvrir plus rapidement.

Quelles sont les alternatives à la péridurale ?

Quelques experts vous proposent également des alternatives à un accouchement sans péridurale afin de mieux gérer la douleur et vivre pleinement cette expérience.

L'acupuncture

L’acupuncture est une technique ancestrale chinoise qui aide à équilibrer le chakra et à réduire les douleurs via des points de pressions bien précises. Mais attention, pour ne pas vous bloquer, vous devez faire appel à des professionnels pour ce faire.

Néanmoins, l’acupuncture n’est pas un soin accepté et rembourser par les mutuelles complémentaires santés. Si vous optez pour cette alternative, vous allez devoir payer vous-même vos traitements.

L'inhalation d'azote

Une technique très en vogue actuellement, afin de contrer aussi la douleur des contractions, est l’inhalation d’azote. C’est une astuce efficace et sans risque qui peut être administrée dès les premières contractions et proposer un résultat quasi immédiat. Facile à administrer, du moins plus simple que la péridurale, l’inhalation d’azote, qui est avant tout un gaz hilarant, permet de mieux se détendre. Dans les cliniques françaises, il existe actuellement des installations pour vous permettre de profiter de ce genre de soin.

Le bain chaud

Afin de diminuer la douleur et accélérer l’ouverture du col, vous pouvez également vous placer sous de l’eau chaude. La chaleur détendra les muscles. Et ce sera plus facile si vous avez une chambre première catégorie avec votre propre cabine de douche. Placez l’eau chaude dans la partie basse du dos, à savoir celle qui vous fait le plus mal.

Les massages

Vous pouvez également demander à vos accompagnantes de vous masser légèrement le dos afin de vous soulager. Il suffit d’un peu de pression sur la zone qui vous fait le plus mal à chaque fois que le pic de douleur se fera ressentir.

Dans la même catégorie