Tout savoir sur les lochies (saignements post natal)

Tout savoir sur les lochies (saignements post natal)

Après sa grossesse et son accouchement, la femme met généralement plusieurs semaines pour retrouver toute son énergie. Parmi les étapes naturelles qu’elle doit suivre après la mise au monde de bébé, il y a notamment les lochies. Il s’agit d’un écoulement utérin après l’accouchement et qui dure jusqu’à 6 semaines. Ces saignements ne doivent pas vous alarmer, puisqu’il est normal que l’utérus mette un peu de temps à reprendre son état initial.

Qu'est-ce que les lochies ?

Que vous ayez mis votre bébé au monde par voix basse ou par césarienne, il est tout à fait normal que vous saigniez après l’accouchement. En effet, durant votre grossesse, votre utérus s’élargit généralement au fur et à mesure que le fœtus se développe. En même temps, votre cavité utérine produit du placenta, afin d’apporter les nutriments nécessaires à l’embryon, d’éliminer les reliquats et de sécréter des hormones.

Une demi-heure en moyenne, après la naissance de votre nouveau-né, votre utérus va se contracter afin de déloger le placenta. Ce phénomène va notamment laisser une lésion sur la partie limitant votre cavité utérine. À ce moment même, votre utérus va également se défaire de sa membrane interne, puisqu’il n’en aura plus besoin. C’est donc là que les lochies se constituent. Elles font alors partie intégrante du processus naturel que vous devez suivre après la période de couches. Votre utérus prendra 6 ou 8 semaines pour retrouver sa taille initiale. Il est dans ce cas inutile de vous affoler. Par ailleurs, il est à préciser que vous aurez d’abord une grande quantité de saignements, éventuellement accompagnés de caillots. Cette quantité s’affaiblira au fur et à mesure.

Combien de temps durent les lochies ?

Les saignements postpartum sont principalement composés de sang et de résidus placentaires. Cet écoulement de sang fait penser à des règles au début, mais vous constaterez peu à peu qu’il y a de remarquables différences.

En effet, durant les premiers jours qui suivent la naissance, l’écoulement de sang est abondant, sa couleur est d’un rouge très vif et il peut y avoir des caillots. À partir du 4e jour, la quantité de sang perdu diminue et la couleur devient rose ou marron, durant environ deux semaines. Arrivés au 12e jour post accouchement, la perte de sang redevient intense pendant 3 ou 4 jours, car vos hormones de grossesse diminuent. À ce stade, la couleur de l’écoulement est souvent blanche ou quelque peu jaune clair. Il doit notamment avoir une odeur semblable à celle du sang menstruel.

La durée saignement après accouchement peut donc subsister jusqu’à 6 semaines. À noter que l’allaitement favorise la sécrétion d’ocytocine, une hormone qui suscite la contraction de vos entrailles et peut abréger le temps d’écoulement utérin. Par contre, si vous avez accouché de jumeaux ou de triplés, il est fort probable que les saignements soient plus importants et perdurent pendant un long moment.

Quelles protections utiliser ?

Durant la période de saignement apres accouchement, il est absolument interdit d’insérer quelque chose dans votre vagin. En effet, il faut éviter que des germes s’y introduisent, étant donné qu’ils risquent de remonter vers votre cavité utérine.

Cela veut de ce fait dire que vous devez éviter de réaliser une toilette intime complète, de vous baigner dans une piscine ou encore d’avoir des relations sexuelles. Vous ne pouvez pas non plus utiliser des tampons périodiques ou des coupes menstruelles. Privilégiez plutôt les serviettes hygiéniques ultra-absorbantes et très épaisses, afin que vous puissiez vous asseoir facilement.

Par ailleurs, contentez-vous de faire une toilette intime par jour, en utilisant uniquement de l’eau ou éventuellement accompagnée d’un gel désinfectant au potentiel d’hydrogène parfaitement adapté. Privilégiez également les bains de siège, afin d’éviter que trop d’eau pénètre dans votre appareil génital. N’hésitez pas non plus à vous procurer des culottes jetables, pour vous faciliter les premiers jours après l’accouchement où les saignements peuvent être abondants.

En outre, si vous avez subi quelques points de suture, vous pouvez vous servir d’une eau florale d'hamamélis que vous diluerez dans un peu d’eau. Cette plante est notamment efficace pour vous soulager et vous aider dans votre guérison, grâce à ses propriétés astringentes et vasoconstrictrices.

Quand faut-il s'inquiéter des lochies ?

Pendant votre séjour à la clinique, les maïeuticiennes contrôleront notamment votre écoulement utérin, de manière régulière. À la maison, il faut prêter une attention particulière à tout éventuel changement, que ce soit en quantité, en couleur, en consistance ou en odeur. Si cela se produit, vous ne devez absolument pas remettre à plus tard la consultation de votre médecin. Voici donc quelques situations qui doivent vous inquiéter :

Un visuel différent du début

La quantité, l’aspect et la qualité de votre écoulement doivent être généralement surveillés après votre accouchement. L’odeur doit également rester discrète.

Toutefois, si vous avez des saignements malodorants, accompagnés de douleurs pelviennes ou d’une forte fièvre, il faut immédiatement consulter. Il peut notamment s’agit d’une inflammation de l’endomètre ou de la trompe de votre utérus.

Des saignements de plus en plus abondants

Vous devez également très vite consulter en cas de perte de sang après accouchement de plus en plus abondante. Cela peut s’agir d’une hémorragie post-partum.

Votre médecin accomplira à un curetage utérin pour retirer les résidus placentaires ou vous prescrira les médicaments adéquats pour faciliter votre guérison, en fonction du diagnostic.

Dans la même catégorie