Insémination artificielle : comment ça se passe ?

Insémination artificielle : comment ça se passe ?

De nos jours, il est de plus en plus possible de procréer autrement. Quand un couple n’arrive pas à voir d’enfant pour des raisons parfois inexplicables, l’insemination artificielle constitue une solution non négligeable. Il s’agit d’un traitement efficace en cas d’infertilité. Pour mieux comprendre cette méthode de fecondation, voici quelques détails.

Qui peut prétendre à l'insémination artificielle ?

L’insémination artificielle est un traitement contre l’infertlite. Pour des raisons souvent inexplicables, un couple peut ne pas avoir d’enfant même s’il y a rapport pendant l’ovulation. Cela n’a rien à voir avec le cycle de la femme sans doute ou bien si. En tout cas, le problème peut venir de l’homme ou de la femme. Quoi qu’il en soit, tout le monde peut prétendre cette méthode de stimulation de la fecondation. En principe, il peut s’agir d’une femme célibataire qui veut simplement trouver un donneur ou bien, un couple marié cherchant vainement à fonder une famille. Ou alors, cette solution pourrait aussi convenir à un couple hétérosexuel.

Ainsi, pour qu’il y ait fecondation, il suffit donc de déposer le sperme du conjoint ou du donneur dans l’utérus de la femme en utilisant un fin cathéter lié à une seringue qui contient le sperme. Ce dernier est ensuite introduit par le vagin de la femme. Normalement que les spermatozoides puissent faire leur promenade dans l’uterus, il faut que la femme reste allonger pendant 30 minutes. Ainsi, lorsqu’une femme désire avoir un enfant, il n’est forcément pas nécessaire de faire un rapport sexuel car ce traitement peut se faire aisément à la clinique. On parle aussi d’une technique de fécondation in vitro ou fecondation intra utérine où le sperme sera placé dans un laboratoire. Ensuite, le médecin passera des examens afin de connaître le taux de fertilite de la femme. On injecte alors des spermatozoides pendant la période d’ovulation. Dans ce cas, le médecin réalise aussi des analyses et des examens sur le cycle de la femme. Mais une excitation ovarienne est aussi nécessaire avant l’injection du spermatozoide.

Comment se déroule l'insémination artificielle pour la femme et pour l'homme ?

Pour les étapes de l’insemination artificielle, la femme et l’homme doivent procéder à quelques démarches importantes. D’abord la femme, qui doit débuter le traitement le premier jour des règles. On lui réalise au fait une stimulation des ovaires. On lui fait une injection intramusculaire tous les jours d’un médicament spécifique. Cette stimulation devrait normalement s’opérer à partir du 10ème jour des règles. On peut d’ailleurs le constater par l’échographie afin de mesurer les follicules et les compter. Ensuite, c’est pour faire une évaluation de l’épaisseur de l’endomètre et vérifier le dosage hormonal. Une fois l’excitation ovarienne effectuée que les follicules sont bien matures, on passe par l’étape suivant, c’est-à-dire, le déclenchement de l’ovulation. Tous les traitements en cours seront donc interrompus lors de ce processus car le médecin va prescrire de nouveaux médicaments. L’ovulation va se déclencher durant les 37 ou les 40 heures après l’injection. Une surveillance sera de rigueur durant cette phase pour éviter l’hyperstimulation des ovaires au risque d’avoir une grossesse multiple.

Enfin, pour les donneurs, le sperme sera recueilli et traité au laboratoire. Les spermatozoides ne seront utiles que durant le jour de l’insémination intra utérine. Le sperme s’obtient par masturbation. Cependant, le donneur doit absolument uriner d’abord avant d’effectuer cette procédure. Il ne doit pas non plus faire un rapport sexuel ni d’éjaculation pendant au moins 6 jours avant l’insemination artificielle. Donc, avant l’éjaculation, le donneur doit uriner pour bien nettoyer l’urètre et éviter qu’il y ait contaminations bactériennes. Il doit laver la verge ainsi que les mains avant de recueillir dans un réceptacle stérile le sperme par masturbation. Une fois recueilli, on l’emmène au laboratoire pour effectuer quelques modifications suite à un rapport sexuel. Il faut donc reproduire l’action des spermatozoides durant la phase d’ovulation. Ils vont traverser la glaire cervicale. Mais en général, le médecin va sélectionner les spermatozoides mobiles et normaux pour la fecondation.

Quels sont les traitements avant l'insémination artificielle ?

Comment on l’a déjà évoqué plus haut, les traitements pour l’insemination artificielle se font en deux étapes chez la femme. D’un côté, il faut stimuler les ovaires et de, deux, il faut qu’il y ait une rencontre entre les ovaires et les spermatozoides pour la fecondation. Mais pour cela, Le praticien doit examiner le cycle et ainsi que l’aspect de l’uterus de la femme. C’est vraiment important en cas de stérilité. Il existe en effet des cas d’infertilite qui peut être réversible grâce aux traitements d’infertilité à faire sur l’homme et sur la femme. L’insemination artificielle en cas de stérilité est donc une solution non négligeable. Et il se pourrait tout de même que le résultat ne soit pas ce qu’on a espéré mais au moins, on a tenté. En cas d’infertilite, on se doit d’essayer. En tout cas, ce sont les deux traitements à faire avant l’insémination artificielle france. Bref, cette méthode est ce qu’on appelle procréation assistée.

Dans la même catégorie